Universalisme versus identité…

…”c’est le combat que se livre désormais une partie de la gauche dans la défense des droits des opprimés. C’est justement à cette «gauche identitaire» que Caroline Fourest, féministe universaliste, s’attaque dans son livre “Génération offensée” publié aux Éditions Grasset. Dans son ouvrage, cette figure de la gauche républicaine déplore que la jeunesse, qui en mai 68 ne rêvait que d’un monde où il serait “interdit d’interdire”, privilégie aujourd’hui la censure et refuse la contradiction. Pour Émile, elle analyse les raisons de ce repli qu’elle juge identitaire et victimaire, et nous parle de la crise du Covid-19 qui pourrait être l’occasion de mettre de côté “les querelles d’identité”.

Lire la suite de l’article sur Emile.