La deuxième chance des centres-villes?

Anthony Chouan, directeur commercial de la Socri, le 15 janvier 2018, au Halt Hotel.

A l’initiative des Essec, membres du Collectif Alumni LR, nous avons rencontré Anthony Chouan, directeur commercial de la Socri. La Socri, connue pour ses centres commerciaux Polygone de Montpellier et Béziers, agit comme investisseur, promoteur et gestionnaire spécialisé dans les centres commerciaux urbains et l’hôtellerie de prestige.

Anthony a brossé l’historique des centres commerciaux en France, avec la création du premier hypermarché Carrefour à Sainte-Geneviève-des-Bois en 1969, les trente années d’expansion, les tentatives de régulation, de la loi Royer (1973) à la loi Raffarin (1996), la stagnation et le déclin amorcé depuis 2000. Ainsi il y a 400 friches d’immobilier commercial aux USA et la France pourrait bien être touchée. Les connaisseurs de l’assistance sont revenus sur les modifications qu’ont entraînées l’apparition du libre-service et des marques de distributeur, et sur le succès en demi-teinte des “drives”.

Le débat s’est animé dès que le sujet du jour a été abordé : piétonisation des centres-villes, paralysie de l’action des municipalités à cause de la complexité des réglementations, difficultés de coordination des parties prenantes (bailleurs, commerçants, élus).

Anthony pense que pour faire face et mieux attirer le chaland les villes doivent utiliser dans la mesure du possible les mêmes recettes que les centres commerciaux : coordonner les différents acteurs, baisser le “ticket d’entrée” pour les commerces, gérer de façon dynamique les marques, faciliter l’accès aux parkings. L’expérience du merchandising pourrait aussi être utilisée pour un meilleur fléchage des parcours urbains. En outre, un magnifique centre-ville comme celui de Montpellier est un cadre architectural de qualité avec lequel un centre commercial ne peut pas rivaliser. Qui sait, un siècle et demi après les innovations d’Aristide Boucicaut, créateur du Bon Marché, l’évolution des modes de consommation vers la qualité et le bien-être offre peut-être à nos centres-villes leur deuxième chance.

Autour du buffet excellent et copieux du Halt Hotel se sont échangées les recettes pour animer les centres-villes

HALT Hotel