Trois conseils littéraires pour Noël

“Les Presses de Sciences Po ont sélectionné trois ouvrages à offrir pour approfondir sa connaissance des grands enjeux contemporains. L’occasion de mettre à profit les vacances de fin d’année pour, selon les intérêts de chacun, mieux comprendre la crise écologique, réfléchir aux pistes d’une démocratie plus directe ou questionner notre culture numérique…”
Continuer sur viméo

La “prospérité inclusive”, rêve ou réalité ?

“Quel modèle de croissance devons-nous adopter à l’avenir ? L’économie doit-elle, et peut-elle se transformer ? C’est autour de ces questions que s’est tenue la conférence New Prosperities, le 3 décembre à Sciences Po Paris. L’évènement, organisé par l’École de management et d’innovation et le think thank Mars Catalyst, a rassemblé chercheurs, entrepreneurs et décideurs politiques dans un même but : penser le modèle économique de demain, pour une croissance inclusive et durable…”

Voir la conférence sur le site de Sciences Po Paris…

Chronique d’une démocratie fragmentée

Pour conclure une année marquée par les soubresauts politiques, Pascal Perrineau revient dans son nouvel ouvrage, “Le grand écart. Chronique d’une démocratie fragmentée”, sur les trois registres démocratiques qui ont façonné 2019 : la démocratie directe des gilets jaunes, celle, participative, du grand débat national et celle, représentative, issue des urnes lors des élections européennes. Une démocratie en trois scènes, qui semble plus fragmentée et conflictuelle qu’auparavant.”

Continuer la lecture sur le site de Sciences Po Paris.

Interview réalisée durant le “grand débat national” le 28 février 2019.

Gouverner la finance, illusion ou réalité?

“Dix ans après les crises bancaires, la régulation financière s’est imposée comme une nécessité. Mais pour autant, est-elle possible ? C’est autour de cette question que se sont réunis le 20 novembre à Sciences Po politistes, économistes, sociologues et représentants de la Banque de France. Lors de deux tables rondes, ils se sont penchés sur les finances publiques en temps de crise et sur la protection et l’éducation des consommateurs, avec un même but : penser une finance au service de tous…”
Revoir la conférence sur le site de Sciences Po Paris

L’argent des ménages, un objet politique

“Éducation, santé ou retraite : en France, de plus en plus de foyers ont recours aux prêts bancaires pour subvenir aux besoins de la vie quotidienne. Jeanne Lazarus, sociologue au Centre de sociologie des organisations (CSO), se penche sur cette financiarisation des ménages et sur la réponse des pouvoirs publics, entre protection face aux inégalités et remise en question de l’État-providence…”

… Continuer sur le site de Science Po Paris

Joseph Stiglitz, l’économie contre les inégalités

“Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie, séjourne ce semestre d’automne à Sciences Po, partageant à cette occasion ses travaux avec les étudiants et les chercheurs de l’établissement. L’économiste se livre ainsi sur son parcours et sa carrière, mais aussi sur ses inspirations, ses rapports à l’œuvre de Keynes et ses convictions pour des politiques publiques plus efficaces contre les inégalités.”
…Continuer sur le site de Sciences Po Paris.

“J’aime la littérature réaliste et cruelle”

Prix Goncourt 2018 pour son livre “Leurs enfants après eux”, qui dépeignait la jeunesse désœuvrée de l’est de la France, Nicolas Mathieu était l’invité de Sciences Po Paris le 23 octobre. L’écrivain a partagé son parcours et ses inspirations littéraires, ainsi que ses pensées sur la reproduction des élites ou encore la politique…

… Continuer sur le site de Sciences Po Paris…

“Aux origines du populisme”, une enquête parue chez Seuil

“Des électeurs qui ne croient plus en rien et surtout pas en leurs institutions, qu’elles soient politiques ou autres. Une solitude prégnante liée à la société post-industrielle et à ses modes de travail et de vie. Voici le cocktail détonnant qui serait aux origines du populisme d’après quatre chercheurs. Après avoir mené un long travail d’enquête, ils livrent les résultats de leurs travaux et des pistes de solutions dans Les origines du populisme, paru chez Seuil…”

… Continuer sur le site de Sciences Po Paris

Les Origines du populisme. Enquête sur un schisme politique et social, Yann Algan, Elizabeth Beasley, Daniel Cohen, Martial Foucault, Seuil, 2019.

“Les Folk’chroniques de l’entrepreneuriat” le 14 novembre

Bernard Lacour (Sciences Po), notre référent au club informel dit “des présidents” nous annonce une soirée le 14 novembre 2019 à l’hôtel Mercure centre : “Les Folk’chroniques de l’entrepreneuriat”. “Une joyeuse équipe de 10 chroniqueurs.euses nous feront découvrir des pratiques de la culture entrepreneuriale française et étrangère, sérieusement mais sans se prendre au sérieux, au travers d’anecdotes et d’expériences vécues.”

PROGRAMME
A partir de 18h30 : accueil avec un pot d’amitié
A 19h : ouverture de la soirée
La soirée sera suivie d’un cocktail

INSCRIPTIONS :

https://www.helloasso.com/associations/chambre-professionnelle-du-conseil-languedoc-roussillon-cpc-lr/evenements/4eme-soiree-conviviale-du-club-des-presidents

Le centre français d’exploitation du droit de copie (CFC) au club de la presse

François Gabai, directeur départemental du CFC pour les entreprises et les administrations, a animé un petit déjeuner du club de la presse (dont notre asso est membre), jeudi 17 octobre, pour rappeler les règles d’utilisation d’articles protégés par le droit d’auteur.
Différents contrats sont proposés aux organisations utilisatrices de reproductions d’extraits de livres et de presse, qu’il s’agisse d’établissements d’enseignement, d’organismes de formation, d’entreprises, d’administrations ou d’associations.
Le CFC est un organisme non lucratif et reverse 90% des redevances prélevées (soit environ 50 millions d’euros en 2018) aux ayants droit, auteurs et éditeurs de presse et de livres.

Le CFC
http://www.cfcopies.com

Notre prochaine réunion mensuelle “afterwork” aura lieu ce lundi 14 octobre 2019 au Trinque Fougasse – Sud (celui du bassin Jacques-Coeur),à partir de 19h.
Trinque Fougasse
148 rue de Galata – 34000 Montpellier
En Tramway: Lignes 1 et 3 – Arrêt Port-Marianne
Pour se garer:

Jazz A2, un duo enthousiasmant

Chrstian Thorel, violoniste et chanteur. Yves Richard au piano.

Passion : jazz. Cette petite ligne en bas du CV de nos amis HEC a été vérifiée lors de cette soirée musicale.

Le duo Jazz A2 se produira au Gazette Café en janvier 2020.
Détails à venir.

“Midnight in Moscow” de Kenny Ball, interprété par Jazz A2.

Le Georges’ band à Sète en octobre
Yves Richard, le pianiste de Jazz A2, jouera en duo avec le trompettiste Florentin Braquart, le mercredi 23 octobre, place de la République à Sète, dans le cadre du festival V’la Georges. Le spectacle sera gratuit.
Le duo, le Georges’ band, interprétera une dizaine de chansons de Brassens en instrumental, “sans en chanter les textes, pour mettre en valeur la musique si bien composée”. Le Georges’ band s’est produit le 10 novembre 2018 lors du festival Brassens de St-Gély-du-Fesc.

Le festival V’la Georges, du 22 au 29 octobre 2019

“L’amour de toi”, une chanson de Christian Thorel

Contacter les musiciens :

Yves Richard
Christian Thorel

9 septembre : conférence et concert du duo jazz A2

Les HEC nous proposent une soirée découverte du jazz.

– accueil à partir de 18h.

– de 18h30 à 19h30, conférence sur les différents styles de jazz par ordre chronologique illustrés par Yves Richard au piano : negro spiritual, blues, ragtime, boogie woogie, New Orleans, Charleston, Swing, Gershwin, Duke Ellington, Django Reinhardt, Cool, Miles Davis, Bebop, Hardbop, Dave Brubeck, Bossa Nova;

– de 19h30 à 20h30, dîner tiré du sac : chacun amène son repas avec possibilité de barbecue (si le temps le permet).

concert de 20h30 à 22h par le duo Jazz A2 composé de Christian Thorel au violon et Yves Richard au piano : jazz swing avec des standards de 1924 à 1959 dont Duke Ellington, Gershwin, Kosma, un peu de latino (la chanson d’Orphée), de jazz manouche, de Brassens, de Thorel… car Christian a aussi une belle voix et de beaux textes.

Pour s’inscrire :

https://doodle.com/poll/si583rptu5uwuy7p

“Dernier Train”, recueil de nouvelles de Jean-Louis Terrade

Ecrivain et membre de notre collectif grandes écoles LR Occitanie, Jean-Louis Terrade publie des nouvelles à l’ambiance d’étrange inquiétude.

Recueil de nouvelles de Jean-Louis Terrade, membre du collectif grandes écoles LR Occitanie
Plane un sentiment d’obscure angoisse, présage de catastrophes qui…

Acheter le livre en ligne chez Sauramps
Le livre est disponible à Montpellier à Sauramps et à La Cavale.

Entretien avec Jean Louis Terrade

Pourquoi avoir réédité ce recueil de nouvelles paru en 1984 chez Calmann-Lévy ?
Le livre, qui avait été tiré à 2000 exemplaires, était épuisé.
J’anime un atelier d’écriture, centré notamment sur la nouvelle ; il me semblait cohérent de pouvoir proposer un recueil de textes centrés sur un thème littéraire.
Dans Dernier Train, l’influence exercée par la lecture romanesque constitue le pivot des neuf nouvelles du recueil.
Les Editions du Mont qui m’ont proposé de rééditer ces textes ont estimé qu’ils avaient conservé un caractère énigmatique voire anxiogène.

Comment te vient l’idée d’une nouvelle ?

Un jour, je me réveille et la situation de départ est là.
C’est comme lorsque l’on voit une forêt. Elle est là, tout entière devant vous avec un côté impénétrable. Vous vous asseyez à votre table de travail : il s’agit de trouver le ou les chemins qui mènent en son cœur.

Tu as fait l’ESSEC. Quel rapport avec un parcours d’écrivain ?
Je me suis arrêté d’écrire pendant trente ans pour mener une carrière professionnelle dans la fonction RH.
Je suis un écrivain amateur, ce qui explique à la fois une certaine forme de dilettantisme et donc l’absence de notoriété.

Quels sont tes “maîtres de l’angoisse” ?
Kafka, bien sûr, mais aussi deux grands nouvellistes anglo-saxons: Richard Ford et Patricia Highsmith.

Le 2 juillet 2019

Jean-Louis Terrade
ISBN : 249038211X
Éditeur : Editions du Mont (01/03/2019)

L’œuvre littéraire de Jean-Louis Terrade

16 juillet à Avignon : peut-on encore démocratiser la culture ?

La section Marseille-Provence de Sciences Po Alumni nous convie à une conférence le mardi 16 juillet 2019 à 11 heures, Espace Saint Louis, 20, rue Portail Boquier, 84000 Avignon.

Peut-on encore démocratiser la culture ?

Intervenants :
Jérôme Sainte-Marie, politologue, président de l’institut de sondage PollingVox;
Paul Rondin, directeur délégué du festival d’Avignon;
Emmanuel Ethis, recteur de l’académie de Rennes et auteur de La petite fabrique du spectateur : être et devenir festivalier à Cannes et à Avignon.


S’inscrire à la conférence

S’inscrire à la conférence et au cocktail

Par Véronique PAGNIER — Travail personnel, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=8496791
Par Véronique PAGNIER — Travail personnel, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=8496791

En 1947 est créée par Jean Vilar “la Semaine d’Art en Avignon”, à l’initiative de René Char et avec l’appui d’une municipalité désireuse de faire renaître, grâce à la culture, une ville traumatisée par les bombardements de 1944. Près de 5 000 spectateurs s’y pressent. Devenue dès l’année suivante le Festival d’Avignon, l’évènement se révèle très vite la plus importante manifestation de théâtre et de spectacle vivant au monde, par le nombre de créations et de spectateurs (Plus de 600 000 en 2018). De la volonté politique et sociale de Jean Vilar, consistant à faire sortir de Paris le meilleur du théâtre et de la danse pour l’emmener au plus près de populations n’y ayant que très difficilement accès, que reste t-il aujourd’hui? Quels sont les principaux obstacles qui restreignent l’accès de la culture au plus grand nombre? Un festival tel qu’Avignon relève-t-il encore uniquement d’une politique publique de démocratisation culturelle?


Renseignements

25 juin : Zéro déchet, de l’idéal à la pratique !

Les alumni de Sciences-Po et de l’Edhec proposent une soirée apéro-découverte de la pratique du “zéro déchet”, le mardi 25 juin, chez Alexandra et Valentina à l’épicerie City Zen Market. Ce lieu est à la fois une “épicerie vrac zéro déchet” qui organise des ateliers pour apprendre à faire ses produits soi-même, et une cantine anti-gaspi où l’on consomme mieux avec moins!

Au programme :

18h30-19h30 : atelier de fabrication de dentifrice et de baume à lèvre – 15€/personne – limité à 10 personnes.

A partir de 19h30 : Apéro zéro déchet composé d’une planche végétarienne et d’une boisson à choisir parmi un choix de vin et de sodas : 11€ (possibilité de recommander ensuite).

Alexandra et Valentina témoigneront sur la mise en place de leur épicerie et nous parleront de la façon dont nous pouvons mettre en place le zéro zéchet/zéro gaspi dans notre quotidien !

Pour vous inscrire : c’est ici !

City Zen Market : 9 rue Durand à Montpellier, entre la Gare et les halles Laissac
https://www.qwant.com/maps/

Contact :
Adèle Perez
Véronique Carré